Les co-fondatrices

Le collectif est né de la rencontre virtuelle entre quatre médiatrices culturelles indépendantes : Anne-Sophie Marchal, Emilie Lebel, Cécile Bonneau et Pauline Lacaze.

Anne-Sophie et Emilie écrivent des articles pour valoriser les initiatives de médiation, Cécile a lancé des ateliers collaboratifs autour de problématiques de médiateurs, Pauline milite pour faire connaître toutes les ressources existantes pour développer une activité d’indépendante. Le confinement nous a poussé à inventer et à se rencontrer autrement.

Dans un espace-temps de trois mois, nous avons toutes été en lien en partageant le même constat : le besoin de se réunir pour partager nos difficultés et nos envies ! En alliant nos compétences, nos valeurs, et nos aspirations, six mois plus tard, le collectif est né !

Emilie Lebel

Emilie Lebel

Des Regards en Miroir

Pour moi ce collectif c’est l’occasion de réunir des médiateurs·rices culturel·les de tous secteurs artistiques et culturels confondus. Une première !! Ce n’est pas notre secteur d’activité qui est au cœur des enjeux mais bien un métier celui de la médiation culturelle. Ce collectif est un espace privilégié pour valoriser toutes les initiatives de médiation culturelle innovantes ! J’ai pu constater depuis trois ans que je travaille en tant qu’indépendante, le foisonnement des nouvelles formes de médiations qui émergent : sensorielles, pluridisciplinaires, philosophiques. Ce collectif est l’espace rêvé pour dire : « non je ne suis pas seule à fantasmer des projets de médiation innovants ! » Il y a de la place pour tout le monde, aux côtés des artistes et des lieux traditionnels pour être au plus proche des publics dans un projet social, humaniste et citoyen !

Interview Mon cher Watson

Anne-Sophie Marchal

Anne-Sophie Marchal

La Lucarne

Je me suis lancée dans l’aventure avant tout pour monter un projet de mutualisation de connaissances et d’expériences dans le domaine professionnel de la médiation culturelle indépendante. Par ailleurs, je travaille quotidiennement en réseau avec des professionnels·lles inspirant·es et j’ai vraiment à cœur de valoriser le travail de ces médiateurs·trices indépendants·tes passionnés·es. Je suis convaincue que WOW permettra aux jeunes médiateurs·trices de se lancer plus sereinement dans l’entreprenariat et à celles et ceux déjà à leur compte de continuer à développer leur activité avec enthousiasme !

Interview Mon cher Watson

Pauline Lacaze

Pauline Lacaze

LABO – L’Atelier Bordelais

En co-fondant le collectif WOW, j’ai à cœur d’identifier, de soutenir et de mettre en valeur et en réseau les projets de médiation culturelle innovants et pluridisciplinaires qui renouvellent les pratiques, renforcent les liens sur le territoire, ouvrent de nouvelles perspectives et questionnements. En effet, de nombreux projets indépendants ont vu le jour ces dernières années. Transdisciplinaires et expérimentaux, ils apportent un nouveau regard sur notre métier. En réseau, nous pourrons nous soutenir, travailler ensemble sur de nouvelles formes et pratiques en médiation culturelle. Tisser du lien, que ce soit sur le territoire avec les publics ou entre professionnels est pour moi une des missions prioritaires de notre profession.

Interview Mon cher Watson

Cécile Bonneau

Cécile Bonneau

Les Petites Evasions

J’ai monté ce collectif pour montrer aux autres médiateurs·trices culturel·les qu’ils.elles ne sont pas seul·e·s ! Se lancer en indépendant·e dans le monde de la culture, c’est une sacrée aventure ! Et on a souvent le sentiment de se retrouver seul·e face aux difficultés. Or, on rencontre toutes les mêmes. J’ai donc eu envie de mettre en commun toutes nos connaissances et expériences. L’entraide et la coopération peuvent faire des merveilles, c’est surtout cela que j’ai voulu mettre en avant et cocréant le collectif WOW !

Interview Mon cher Watson